LES CORDEES DE LA REUSSITE 2016-2017

En montagne, une cordée est un groupe d’alpinistes reliés par une corde. Le «premier de cordée» est celui qui gravit le sommet en premier. Son rôle est de guider les autres et de leur éviter les chutes.S’appuyant sur ce principe de solidarité, la «Cordée  Rochefortaise» comporte un lycée "tête de cordée", le lycée Merleau Ponty, 6 collèges du pays rochefortais, l'université de La Rochelle et un partenaire culturel, le théâtre de la Coupe d'Or de Rochefort.Ce dispositif met en relation des jeunes avec d’autres qui ont réussi, des tuteurs avec des petits groupes d'élèves.A travers cette relation privilégiée, les jeunes peuvent découvrir un éventail plus large de parcours de formation, de métiers, quel que soit leur profil.

La première rencontre avec les collégiens et lycéens a eu lieu le jeudi 24 novembre 2016 au château de Saint d’Angle.

Dans la matinée tous les collégiens ont eu la possibilité de rencontrer lors d’un petit entretien individuel les lycéens. Tout le monde a eu, en prime, une visite guidée de ce lieu historique.

L’après-midi les étudiants ont rejoint le groupe.14 équipes ont été constituées et ont eu l’occasion de s’affronter lors d’épreuves. : un safari photo, des jeux en bois du moyen âge et un questionnaire sur l’histoire du château.

Tous les participants ont passé une bonne journée. Dans leur grande majorité ils ont dit être heureux, ravis et fatigués…

Le jeudi 1 décembre, les lycéens, à leur tour, ont eu l’occasion d’échanger avec les étudiants de la cordée rochefortaise lors d’un speed dating. De nombreuses formations universitaires étaient présentées. Les échanges ont été riches et les premiers contacts positifs. De l’aide aux devoirs notamment pour les dissertations a même été proposée.

La prochaine rencontre avec l’ensemble de la cordée aura lieu le jeudi 26 janvier avec la visite de l’aquarium et des rencontres avec des professionnels qui y travaillent.

Journée du 26 janvier à La Rochelle

Le matin nous étions attendus à l'aquarium  pour une présentation des différents métiers liés à cet espace. Ils sont nombreux et variés mais nécessite tous une formation minimum à bac + 2 (BTS tourisme par exemple).

Puis nous avons enchainé avec une visite libre des multiples bassins de l'aquarium.

C'était une plongée pleine de vie, de formes et de couleurs dans un monde peu connu, présent sur la majeure partie de notre planète.

Nous sommes passés des fragiles méduses aux impressionnants requins. Mais la star de cette matinée, pour de nombreux élèves a été le poisson clown qui a eu beaucoup de succès. 

L'après-midi, les élèves ont assisté à la présentation de la bibliothèque universitaire de La Rochelle en parcourant les différents étages et les multiples allées de livres.

Ils ont également participé au jeu « question pour un champion en droit » à la maison de la réussite pour découvrir de façon ludique et en équipe les très nombreux métiers du droit.

Ils ont aussi pu avoir une présentation de la vie étudiante, des différentes filières et professions auxquelles ils pourront postuler dans un futur proche. Enfin des rencontres avec des enseignants de l’université ont été également proposées.

Séjour à Paris, 6 et 7 février 2017

Ce séjour était le temps fort des cordées de la réussite.

Pour beaucoup d’élèves et d’étudiants il s’agissait d’une première visite dans la capitale.

 « Je croyais que Bordeaux était la plus grande ville de France », cette phrase prononcée par un collégien résume bien l’état d’esprit et l’enthousiasme du groupe.

Métros, courses et pas trop dodo ont émaillé les différentes visites sur les lieux emblématiques de cette ville.

Nous avons fait, dans un premier temps, un tour express au musée du Louvre pour découvrir et admirer grandeur nature des tableaux très célèbres : la Joconde de Léonard de Vinci, le radeau de la méduse de Géricault, le sacre de napoléon de David, la liberté menant le peuple de Delacroix…

Dans un deuxième temps, après avoir pris le métro, nous avons visité la tour Eiffel qui offre un magnifique panorama sur l’ensemble de la ville. Les plus courageux d’entre nous ont descendu à pied le deuxième étage qui culmine à 115 mètres, les autres ont préféré l’ascenseur.

Enfin, après un repas fort bienvenu et avoir repris le métro, nous avons découvert les vieux bâtiments historiques de Paris avec un angle inhabituel grâce à une mini croisière sur un bateau qui longe la Seine.

Le lendemain, après une nuit très courte, nous sommes allés en métro au Palais de la découverte. Il n’est pas un musée comme les autres. C’est le visiteur qui choisit son parcours selon ses envies. Chaque jour, des ateliers différents sont proposés. Les thèmes sont tous liés à la science : chimie, physique, mathématiques, sciences de la terre ou encore astronomie. Confortablement installés dans un mini-amphithéâtre nous avons assisté au « bal des grenouilles ». Une jeune scientifique a recherché, avec de petites expériences, quels sens utilisaient ces batraciens pour capturer les insectes qu’ils mangeaient. Pour terminer la visite nous sommes allés au  planétarium.  Il est composé d'une coupole de 15 mètres de diamètre au centre de laquelle un planétaire reproduit un ciel étoilé d'une qualité exceptionnelle. Un conférencier nous a expliqué les divers aspects de notre Univers en commençant par une description du ciel que l’on pourrait voir le soir même. Cette intervention a constitué une excellente initiation à l’astronomie. 

Après un petit quartier libre pour remonter les Champs Elysées nous sommes partis en métro direction Montmartre. La montée du point culminant de Paris a été rude et difficile. Elle nous a laissé que peu de temps pour visiter les alentours du Sacrée Cœur, notamment la place du tertre ou règne en maitre l’art plastique. A peine dépassé la basilique, Paris nous transporte dans un monde parallèle ou les artistes côtoient les passants et ou les garçons de café s’agitent sans relâche.

Après cette visite presque champêtre, nous avons goûté une dernière fois à la joie du métro pour regagner le bus qui allait nous ramener à Rochefort.

Jean-Pierre Armand, CPE.

La cordée rochefortaise

La cordée rochefortaise, « Solidaires pour réussir », a fédéré des élèves des collèges Pierre Loti, La Fayette, Grimaux de Rochefort, Joliot-Curie de Tonnay-Charente, Hélène de Fonsèque de Surgères, du lycée Merleau-Ponty de Rochefort, en partenariat avec l’Université de La Rochelle et le théâtre de la Coupe d’Or pour le volet culturel.
La cordée est menée par un établissement « tête de cordée », le lycée Merleau-Ponty, qui a obtenu le label en 2011, attribué par le Ministère de l’Education Nationale qui a validé le projet. Il existe 300 cordées en France.

Le projet

Des établissements scolaires œuvrent en réseau en direction de jeunes élèves, originaires de milieu modeste, méritants, qui pourraient se trouver limités dans l’élaboration de leur projet d’orientation.
Les activités mises en œuvre : 16 lycéens de 1° du lycée Merleau-Ponty parrainent des collégiens. Les lycéens sont eux-mêmes parrainés par des étudiants de l’Université.


Novembre-décembre 2012 

Les parrains et parrainés échangent sur des thèmes liés à l’orientation lors de repas conviviaux dans les collèges. C’est l’occasion pour les lycéens de retourner dans leurs collèges d’origine et de témoigner du « pas » franchi vers le lycée, face aux collégiens qui apprécient des récits d’expériences vécues.
Les jeunes ont également partagé, avec joie et intérêt, des sorties culturelles au théâtre de la Coupe d’Or pour la représentation du Songe d’une nuit d’été et au stage rouge pour Le Bal des Intouchables.

                                      
Janvier 2013 

Les élèves réunis ont pu visiter l’entreprise Léa Nature. Au programme, échanges sur le respect de la nature, visite des ateliers et rencontre avec les salariés qui ont relaté leur parcours professionnel. La journée s’est poursuivie par un déjeuner au Restaurant Universitaire de La Rochelle et une rencontre sportive au gymnase universitaire. Un moment fort d’émulation !


Février 2013

La visite de l’entreprise Alsthom est prévue le 15 février, orientée vers le développement durable. Le déplacement collectif se fera en train. Le  déjeuner sera pris au Restaurant Universitaire de La Rochelle et sera suivi d’un atelier corporel de danse rythmée, animé par le groupe Toumbac dans une salle de danse du gymnase.
Les Cordées n’oublient pas les parents et mettent à leur disposition un bus, le samedi 9 février, pour la visite des portes ouvertes de l’Université de La Rochelle, prévue spécialement à leur intention. 38 familles sont déjà inscrites.
Les fonds : subvention du Ministère de l’Education Nationale et de l’Enseignement Supérieur, subvention de l’ACSE (secrétariat d’Etat à l’égalité des chances)